Entretien avec Chédrack DEGBE, Délégué du Festival Samedi des Livres au sujet de la deuxième saison dudit festival

 

Biscottes Littéraires : Qu’est-ce que le Festival Samedi des Livres ?

Chédrack DEGBE : Le Festival Samedi des Livres est un festival annuel de promotion du livre et de la lecture en milieu scolaire dans le centre-Bénin qui travaille pour une nette visibilité des auteurs béninois et la réconciliation entre les jeunes et la lecture. C’est un projet porté par l’ONG IPROLEPE (Initiative pour la Promotion de la Lecture, l’Excellence et la Protection de l’Environnement) et  l’APFB / Zou (Association des Professeurs de Français du Bénin / Section Zou) et soutenu par plusieurs partenaires béninois et étrangers que nous saluons au passage.

BL : Quelles sont les motivations qui sous-tendent le Festival Samedi des Livres ?

CD : Les principales motivations du Festival Samedi des Livres s’illustrent par l’engagement des auteurs béninois à travers leurs multiples publications et la désaffection ambiante que les jeunes manifestent aujourd’hui par rapport à la lecture.

BL : Comment se déroule le Festival Samedi des Livres ?

CD : Le Festival Samedi des Livres se déroule dans des collèges et lycées centraux ou ruraux du centre-Bénin qui accueillent rarement des activités littéraires. On y organise des cafés littéraires et plusieurs autres activités analogues qui redonnent au livre toute la place qu’il mérite dans la formation des jeunes apprenants.

BL : Quels sont les objectifs que vise le Festival Samedi des Livres ?

CD : Le Festival Samedi des Livres veut faire connaitre les auteurs béninois à leur lectorat afin de booster la vente de leurs œuvres voire leur permettre d’obtenir d’autres opportunités de promotion mais aussi et surtout hausser la fréquence de lecture des jeunes apprenants pour leur plein épanouissement et la réussite de leur cursus scolaire.

BL : Comment se prépare la deuxième saison du Festival Samedi des Livres prévue pour le mois de Février 2020 ?

CD : Des collèges et lycées d’accueil sont identifiés depuis trois mois dans les communes de Bohicon, Covè, Zakpota, Zogbodomey et Djidja. Des clubs de lecture y sont créés et s’animent chaque semaine sous la supervision des Animateurs d’Enseignement de Français desdits collèges et lycées. Les auteurs invités sont Abdel Hakim Amzat LALEYE, Florent Eustache HESSOU, Dénis AVIMADJESSI, Francel LOKO, Aubin TOWANOU, Carlos ALLOSSOU et Alain BOCOVO.

BL : Quelles sont les activités prévues pour le compte de cette deuxième saison du Festival Samedi des Livres ?

CD : Plusieurs activités sont prévues pour le compte de la deuxième saison du Festival Samedi des Livres. Nous avons entre autres Des cafés littéraires, des concours de lecture, des dons de livres, des animations culturelles, des espaces dédicaces, des distinctions d’auteurs, des ventes promotionnelles de livres et des communications thématiques.

BL : Quelles sont les innovations de cette deuxième saison du Festival Samedi des Livres ?

CD : Deux principales innovations sont introduites dans l’organisation de la deuxième saison du Festival Samedi des Livres. Il s’agit de l’extension du festival à plusieurs communes contrairement à la première saison qui s’est déroulée dans une seule commune et aussi l’encadrement préalable, des clubs de lectures invités au festival, autour des œuvres à découvrir contrairement à la première saison où les clubs de lecture participants n’avaient à l’avance aucune idée des œuvres présentées lors des cafés littéraires du festival.

BL : Quelles sont les réactions des bénéficiaires du Festival Samedi des Livres face aux travaux de promotion du livre et de la lecture qui s’y font ?

CD : Les élèves se réjouissent de ce programme littéraire qui leur permette de renouer progressivement avec la lecture. Les enseignants commencent par voir le bout du tunnel au regard du sempiternel problème de la désaffection que nourrissaient les apprenants par rapport à la lecture et qui commence par être reléguée au passé. Les parents sont soulagés au travers des dons de livres ordinaires et des livres au programme qu’obtiennent leurs enfants au Festival Samedi des Livres.

BL : Avez-vous un appel à lancer au public et éventuellement aux autorités ?

CD : Nous invitons tous les fans du livres et de la lecture à nous retrouver durant tout le mois de février 2020 dans les communes précitées pour la célébration du livre béninois. Nous invitons également les autorités à nous soutenir pour le développement de la littérature béninoise.

BL : Qu’avez-vous à dire pour clôturer cet entretien ?

CD : Tous pour le livre, le livre pour tous !

 

Leave a Reply

Enter Captcha Here : *

Reload Image