Du nouveau dans les rayons: « À toi qui t’en vas » et « Colorant Félix » de Destin AKPO.

Du nouveau dans les rayons: « À toi qui t’en vas » et « Colorant Félix » de Destin AKPO.

La cérémonie de sortie officielle des deux livres du Père Destin AKPO a connu son épilogue le samedi 28 Août 2021. Le collège catholique Père Aupiais de Cotonou a servi de cadre pour l’évènement. Entre un parterre d’hommes, d’amoureux et passionnés de lettres, la littérature béninoise a encore été honorée par ces joyaux littéraires. A toi qui t’en vas et Colorant Felix. Après le mot de bienvenue dit par la petite Chafia, le public a eu droit au passage de l’ensemble vocal ‘’Magnificat’’. Ce dernier a égayé la salle par ses doux airs aussi bien religieux que perçants. Ensuite, un petit documentaire a été proposé pour rendre hommage à celui qui constitue le soubassement de l’écriture du recueil de nouvelles. Il s’agit du jeune séminariste Christian FANOUDAN qui dort depuis deux ans du sommeil éternel.
Par ailleurs, le recueil de nouvelles ‘A toi qui t’en vas a été présenté. Il faut dire que c’est une présentation toute particulière puisqu’elle a été faite par un malvoyant. Eh oui ! le public a apprécié la présentation en version braille du livre A toi qui t’en vas. Incroyable, mais vrai ! L’auteur, dans son allocution dira que la littérature est universelle et donc, doit rassembler tout le monde. Il a voulu qu’ « aucune catégorie d’hommes de la société ne soit restée de marbre pendant ce lancement ». «  J’ai voulu les faire venir tous, les malvoyants du centre ‘’Siloé’’ de Djanglanmè. Mais ils sont en vacances actuellement. » a-t-il déclaré.


S’en est suivie la présentation du second livre, le roman Colorant Felix’. Une brillante et remarquable présentation d’Augustin, qui est aussi le concepteur des couvertures des deux ouvrages. L’avant dernière étape fut celle de Question-réponse. L’auteur fut soumis aux diverses questions du public. Il lui a été demandé la place qu’occupe le sérieux dans ses écrits, d’autant plus que ses livres sont empreints d’un humour décapant. Ce dernier a répondu en martelant que « Dieu lui-même n’est pas sérieux. Le créateur est d’abord un grand humoriste ».
La dernière étape fut celle de la vente à l’américaine, suivie de la partie Dédicace. L’ensemble vocal a refait son apparition pour une dernière interprétation. La littérature béninoise s’agrandit ainsi avec ces deux joyaux. Deux bijoux taillés avec fignolage comme un orfèvre par le Père Destin AKPO. Deux livres aux titres inquisiteurs. A toi qui t’en vas, qui réellement s’en va ? Colorant Felix, quel colorant se pare du nom de Felix ?
Prenez le livre. Bonne lecture à vous.


DJIHOUAN Sibelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image

×

Aimez notre page Facebook