Author Archives: biscotteslitteraires

Pour emprunter à Stendhal ses mots, Kelly YEMDJI s’est baladée le long du chemin avec un miroir. C’est dire que son recueil de Nouvelles raconte la société dans sa plus vraie mais laide réalité.

Read more

Globalement, ils ( les jeunes) ne lisent plus. On peut compter sur les doigts de la main, ceux qui lisent les livres du début jusqu’à la fin. C’est dommage !

Read more

À dire vrai, l’Homme est à la tête de ces espèces qui, au lieu de concourir au bien, joue pour le mal. Oui, j’en suis persuadé jusqu’à convaincre.
La vie nous donne de meilleures opportunités à saisir quand la perversité combinée à l’injustice, régnant au dedans de l’Homme, fait qu’elles sont souvent bafouillées.

Read more

L’Homme pense avoir fait progresser l’humanité par ses nombreuses inventions et découvertes. Il pense être en train de guider, aujourd’hui, l’univers mais elle lui échappe, sa gestion. La mentalité ( psychologie ) humaine régresse. C’est au vu d’une telle constatation que nous avons osé choisir de le développer un temps soit peu, ce thème qui est vif et dont l’observation est actuelle.

Read more

La vie c’est du 69, un cercle concentrique qui se referme sur les protagonistes que nous sommes ; que c’est un cercle vicieux où le bien ( yin) et le mal (yang) tournent et se retournent frénétiquement et sans fin autour de notre destinée ; que c’est ce géant serpent qui se mord la queue…

Read more

L’auteur se défend en ces termes face à une question qui aborde l’onomastique de l’ouvrage : « le nom est sacré. Ce n’est pas anodin qu’une fois en prison, on enlève au prisonnier son nom pour lui attribuer un numéro. C’est un premier coup psychologique. Autrement dit, ce dernier n’existe plus….

Read more

« La malédiction d’Abomey »: Un véritable procès à l’Occident qui a suffisamment dépouillé l’Afrique d’une myriade de biens cultuels voire culturels.

Read more

« Piégée par mon sang » est un roman qui entre dans le registre Réaliste – tragique. Il s’inspire de l’histoire d’une jeune femme courageuse qui en très peu de temps et de manière assez violente va perdre en cascade plusieurs personnes qui constituent son cadre familial restreint…

Read more

On ne le dira jamais assez, la parole cessera d’être génératrice de vie si elle manque de s’exprimer par cette noble fonction cathartique, expiatoire ou exorciste qui lui donne sens et consistance. C’est à cet exercice que s’est fondamentalement livré le patriarche Somahuhwéviɖotɔmé en élucidant le mystère, les causes morales et spirituelles du Coovi does not.

Read more

Pour moi, il faut beaucoup lire pour bien écrire. Cela permet de connaître ses goûts, peut-être de découvrir ses forces et ses faiblesses en tant qu’auteur ou autrice et d’avoir une bonne culture littéraire.

Read more

10/1070
×

Aimez notre page Facebook