Author Archives: biscotteslitteraires

S’agissant de l’histoire, les obstacles à l’union de Vigblé et d’Ayélé sont un prétexte pour évoquer le conflit des générations. En effet, les jeunes sous l’influence de Vigblé voudraient réformer la société, rompre avec l’ordre préétabli.

Read more

Ce qu’on appelle Acte en théâtre, c’est une succession de scènes qui indiquent des actions nourrissant les conflits en déclinaison dans l’œuvre.

Read more

Ce que la nouvelle tient à montrer est l’obsession presque maladive d’une certaine jeunesse (particulièrement féminine) pour l’argent. Cette vénalité, cette mercantilisation de son être, de sa propre chair au point d’éteindre son intelligence ou son cerveau face à certaines situations.

Read more

Ce concours de poésie n’est que l’événement qui a lancé notre programme de l’année 2024, le 4 Mai aura lieu le concert littéraire virtuel via Zoom…

Read more

Cécile Avougnlakou est professeure de Français au Bénin et promotrice de Fémicriture. Elle a publié récemment une pièce de théâtre « Mes poupées, noires, noires ». Pour le compte de Biscottes Littéraires, Chrys Amégan lui a posé des questions sur son livre. Nous publions ici l’intégralité de l’entretien. BL : Qu’est-ce qui vous a inspiré l’écriture de cette pièce ? Racontez-nous la genèse de la naissance du thème de cette pièce de théâtre. CA : C’est le résultat d’une longue période d’observation. Il faut reconnaitre que j’ai aimé le cours de Négritude toute suite. A force de lire les textes des auteurs de la Négritude, j’ai commencé à trouver des disfonctionnements dans la manière dont nous enseignons le cours. En effet pour le mener à bien, il faut une combinaison de culture personnelle sur nos valeurs, un attachement à ces valeurs et un savoir-être authentique. Se rebeller contre l’assimilation, le combattre avec hargne, éveiller les…

Read more

Explosion Eric-Amour Amayidi, Porto-Novo, Légende éditions, 2023, 89p. On peut se réjouir, en lisant le bouquet de poèmes Explosion que vient de sortir Eric-Amour Amayidi, de ce que les mots continuent d’exprimer l’indicible et d’attester le cri, à une ère où des tensions visibles et invisibles travaillent à annihiler le droit à la révolution, le droit à l’initiativeun peu partout dans le monde. Les mots, dans la bouche du poète, ne doivent pas trahir ou flancher. Pas plus que dans ses faits et gestes au quotidien !La vérité est que ce florilège sonne comme un véritable coup de poing sur la table des « assassins de la vie » tout court. Déjà, si on se réfère à la couverture multicolore qui montre, sur un fond noir, une éruption volcanique qui libère des oiseaux qui se dispersent aussitôt vers une destination inconnue, et désormais en quête d’un autre endroit empreint de liberté, comme s’ils…

Read more

Alphonse est écrivain béninois. Dans cette interview, il nous parle de son dernier livre: « L’ombre du zombie » BL : Quelle a été votre principale source d’inspiration pour écrire votre roman: “L’ombre du zombie”? AM : La découverte de « Western Tchoukoutou » m’a inspiré l’écriture de mon roman. J’avoue que mes lectures restent mes véritables prétextes de plongées intérieures. Elles m’aident à mûrir tout projet d’écriture que j’ambitionne. La somme de mes expériences de lecture m’aide à donner une meilleure consistance et orientation à mes idées, à avancer avec beaucoup de sérénité quand, après avoir longtemps défini les contours du projet, je passe à la phase décisive de transcription. BL : Comment décririez-vous le message ou la morale que vous souhaitez transmettre à travers votre œuvre ? AM : Je prends juste le soin d’offrir au lecteur des pistes vers ce qu’il pourrait lui-même définir comme message ou morale véhiculés par ma création. BL : Pouvez-vous partager…

Read more

Robert Lapoisse, le père de Thomas, sortit de sa voiture, empoigna son fils par la main droite et lui tira les oreilles par celle gauche et l’emmena à la maison, puis ferma le portail.

Read more

L’écriture est une réponse à un stimulus ; et les stimuli les plus intenses sont ceux liés à nos douleurs accumulées. L’écriture de Djaïli Amadou Amal n’est qu’une preuve parmi tant d’autres restitutions cathartiques. Elle écrit ce qu’elle et tant de femmes peules ont vécu et dont d’autres générations après elle continuent d’être victimes. Avant d’aborder la présentation de ses romans « Walaandé, l’art de partager un mari« et »Mistirijo, la mangeuse d’âmes« , découvrons Djaïli Amadou Amal elle-même. Biographie : Née en 1975 à Maroua, dans le département de Diamaré situé dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, Djaïli Amadou Amal est une femme de lettres camerounaise. Mariée à l’âge de dix-sept ans dans le cadre d’un mariage forcé, ses douleurs accumulées dans l’aventure conjugale constitueront sa première source d’inspiration. Elle est auteure de quatre romans que sont : Walaande, l’art de partager un mari paru en 2010 à Yaoundé aux éditions Ifrikiya ; Mistiriijo, la mangeuse…

Read more

Grégoire Folly nous parle ici de son dernier livre « Le garçon safou » paru chez Légende Editions. BL : Quelle a été votre principale source d’inspiration pour écrire « Le garçon-safou »? GF : Pour écrire ce récit, je me suis intéressé à la tradition, à notre société, à l’histoire. Ou je devrais dire, notre société tout court. En tout cas, j’ai voulu être au confluent de tous ces chemins. Quelque part aussi, j’ai voulu rendre hommage à l’enfance, à notre enfance et à ses nombreuses sinuosités. BL : Comment décririez-vous le message ou la morale que vous souhaitez transmettre à travers votre œuvre ? GF : Je ne parlerai pas de ‘’message’’, ni de ‘’morale’’ dans ce que j’ai fait là. Non, j’aurai l’impression d’être « prisonnier d’une nécessité » envers le lecteur, ou de lui fournir une œuvre à recettes qui serait un « poids inutile », selon l’expression d’Ionesco. J’ai, peut-être, une certaine vision du monde qui m’amène…

Read more

10/1125
×

Aimez notre page Facebook