« Les frasques d’Ebinto »: Les conséquences des comportements déviants en milieu scolaire.

« Les frasques d’Ebinto »: Les conséquences des comportements déviants en milieu scolaire.

On peut dire qu’étudier cette œuvre, c’est étudier un cas. De ce fait, sa portée est beaucoup plus éducative car elle repose essentiellement sur les déviances comportementales des enfants surtout quand le contact est créé entre eux. 

1-LA PRESENTATION DE L’ŒUVRE

Les frasques d’Ebinto (ROMAN), Paris, Abidjan, Hatier et Ceda, 1978, est l’un des plus célèbres en Afrique et dans le monde. L’auteur, Amadou KONE, l’a écrit alors qu’il n’avait que 18 ans. Il est un écrivain ivoirien né en Mai 1953 dans le cercle de Banfora au Burkina Faso actuel.

2- LES PERSONNAGES PRINCIPAUX

EBINTO

MONIQUE

MURIEL

3- RESUME DE L’ŒUVRE

« Les frasques d’Ebinto » est le récit d’un jeune élève orphelin de père nommé Ebinto qui, très tôt, s’est aventuré sur le terrain de l’amour. Adolescent intelligent et excellent élève, il est tombé amoureux de Muriel alors qu’il était aimé de Monique. Contre toute attente, déjà en vacances après son succès au Brevet, il est surpris par la nouvelle qui fait état de ce que Muriel est partie en France pour poursuivre ses études et de ce que Monique attend un enfant de lui. Frustré et désorienté, Ebinto est contraint d’assurer sa nouvelle charge. Il entreprend alors de faire souffrir Monique qui fait désormais face aux vicissitudes de la vie, notamment le manque d’attention, d’affection et de soins médicaux. Elle accouche difficilement dans la bananeraie qui constituait le lieu de travail de son époux après qu’il a abandonné les classes. Malheureusement, l’enfant n’a pas survécu. Touchée dans son amour propre, Monique prend la décision de se suicider : « J’ai voulu partir n’importe où, traîner ma misérable vie dans quelque endroit où nul souvenir de toi ne vint m’effleurer ». Après les supplications de l’homme qui s’est finalement ressaisi, elle revint à de meilleurs sentiments. Pour célébrer et jouir de leurs moments de réconciliation, les deux décident de se rendre au village de l’homme qui bénéficiait d’un congé pour y célébrer leur ‘’lune de miel’’. Au cours de leur trajet, Monique meurt à cause de la tempête qui a fait basculer la barque qui les transportait. Ebinto se sent coupable de cette disparition tragique et regrette ses actes.

Un petit extrait : ‘’ Ce jour-là seulement, je compris qu’il est des femmes qui sont faites pour éblouir, pour allumer les passions et qui sont source de souffrances, puis qu’il en est d’autres qui, bien que discrètes, assurent à l’homme une vie tranquille avec non moins de plaisir. Monique était de ces dernières. Monique, si je l’avais voulu, aurait toujours su me soutenir, m’aider à lutter et à vaincre. Oui, l’amour de Monique, c’était la plus belle chose que la vie m’eut donnée. J’en étais conscient maintenant et peut-être était-il trop tard.’’

4- THEMES ET MESSAGES

Dans cette œuvre, plusieurs thèmes sont développés. Parmi les thèmes les plus fréquents, nous pouvons citer :

L’INJUSTICE

Dans le collège, les anciens élèves taquinent les nouveaux. C’est ce comportement que l’auteur relate en ces termes : ‘’ Les uns me frappaient du poing sur la tête, le dos, certains me frottaient les oreilles avec de vielles brosses à poils rigides ; d’autres me jetaient du sable sur la tête, la figure. Tout silencieux, je pris Dieu à témoin de cette injustice dont j’étais victime. »

L’AMOUR 

A travers le roman, la question de sentiment est abordée. Ebinto aime profondément Muriel car il remarque ce qui suit : « Muriel était une jolie fille, mais ce n’est pas sa beauté qui m’impressionne. Je crois surtout que je sentais chez elle quelque chose que j’avais rêvé chez ma ‘’sylphide’’. Je pensais être sérieusement amoureux de Muriel. Pendant ce temps, Monique est amoureuse d’Ebinto. Ce sentiment n’est pas réciproque chez ce dernier. »

LE REGRET

Après les conseils de son chef, une prise de conscience a amené Ebinto à remettre en cause les actes d’atrocité commis pour punir Monique pour la simple raison qu’elle est tombée enceinte de lui : ‘’ J’étais tombé bien dans la bassesse morale, jusqu’à m’acharner sur Monique.’’

5- SENS ET PORTEE

Le récit est écrit avec un ton pathétique. Il met en relief les conséquences des comportements déviants en milieu scolaire. En effet, Ebinto est envoyé en ville par sa mère pour continuer ses études secondaires après son certificat. Mais il n’a pas su gérer ses ambitions et ses sentiments et s’est égaré sur le terrain sentimental qui a eu pour corolaire sa déscolarisation et la recherche d’un emploi rémunérateur afin de subvenir aux besoins du couple qu’il vient de former. Il a finalement constaté que son rêve vient d’être voué à l’échec et il prend Monique pour bouc émissaire. On peut dire qu’étudier cette œuvre, c’est étudier un cas. De ce fait, sa portée est beaucoup plus éducative car elle repose essentiellement sur les déviances comportementales des enfants surtout quand le contact est créé entre eux. 

ECTHOR B. TOFFON, Etudiant en Troisième année des Lettres Modernes à l’Université de Parakou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image

×

Aimez notre page Facebook