Les livres, l’argent et les potins

Les livres, l’argent et les potins

Les jeunes du nouveau siècle n’aiment pas lire… Cette affirmation teintée de regrets revient de plus en plus. On l’entend de la bouche des professeurs, des parents, de la bouche des aînées ; de ceux qui trouvent que les récentes décennies n’ont apporté que déchéance et que ça risque d’aller en s’empirant comme de ceux qui pensent qu’il y a de l’espoir. Dans les collèges, dans les universités, à la mairie ou tout autre lieux public, dans un simple salon, même dans la rue en saisissant l’écho d’une conversation. Mais et si cette affirmation ne reflétait pas totalement la vérité ? En fait, ce n’est pas “et si”. Cette affirmation ne reflète pas totalement la vérité.


Les “jeunes d’aujourd’hui” lisent. Ils lisent beaucoup même. Toute la problématique se situe au niveau de ce qu’ils lisent et de ceux qu’on voudrait les voir lire. C’est vrai, ils lisent les gossips, presque tout le temps surtout sur ce support transportable qu’est leur téléphone. Ils lisent des livres qui veulent informer sur comment monter une entreprise sans capital, comment faire un maximum de profit…en un mot, vous l’aurez compris : sur comment devenir riche. Ils lisent les livres fantasy, des romans policiers, des chroniques sur wattpad, facebook ou ailleurs… Ils lisent les articles de presse quand ça parle de football. Ils lisent tout ce qui peut leur permettre de s’évader un instant de leur existence que ce soit en critiquant celle des autres ou en se mettant dans la peau d’un autre.
Il faut admettre que tous ne sont pas à mettre dans le même panier. De la même façon qu’il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier en affirmant : les jeunes d’aujourd’hui ne lisent plus. Certains lisent bien Proust, Baudelaire, Hugo, Sagan, Zola, de Musset… et selon la zone géographique de chacun les livres d’auteurs issus de cette zone-là.
En réalité ce n’est pas le fait de ne pas lire qui se fait blâmer chez la nouvelle génération — j’en fais partie, soit dit en passant. Ce qui est blâmé c’est ce qu’ils lisent, sur quel support ils le lisent et parfois encore pourquoi ils le lisent.

Les jeunes d’aujourd’hui ne lisent pas : pas si vrai quand on y réfléchit bien.
Ils lisent bel et bien. Seulement, qu’est-ce qu’ils lisent ?

Bien-sûr tout ceci n’est que mon avis et libre à celui qui refuse d’agréer.

Et vous, lisez-vous ? Si oui, quoi ? Si non, en êtes-vous sûr ?

Nouriath A. LALEYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image

×

Aimez notre page Facebook