Author Archives: biscotteslitteraires

Un nouveau voyage à faire entre les lignes d’un livre. Chers amateurs et amis du livre, ceci est pour vous. Christophe HLOIN vient semer avec vous ses GRAINES DE PENSÉES. Prenez le rendez-vous littéraire ce Vendredi 25 Août à 15h au siège de l’ONG ALCRER sis à Ménontin non loin du Groupe Canal 3. Belle semence à vous présenter! À vous le privilège de découvrir le recueil de nouvelles de Christophe HLOIN, GRAINES DE PENSÉE en exclusivité. Pour tous renseignements, contacter le 95676662 ou le 97473836. Écrire, c’est semer. Lire c’est récolter pour semer encore et toujours…

Après la lecture, je ne pouvais plus réfléchir. Il fallait me faire pardonner. J’espérais qu’elle revienne sur de meilleurs sentiments. Je m’endormis sur le coup. Arrivé le premier à l’école, j’avais imaginé tout ce qui pourrait plaire à Ariane. Me mettre à genoux ? Lui faire des câlins à son arrivée ? J’étais perdu dans les réflexions au point où je ne l’ai même pas vu entrer. Devant le fait accompli, je n’ai pu que lui jeter un bonjour aussi insipide qu’inodore et sans effet de reconversion. Je la remerciai pour la note et lui demandai qu’on essaie pour voir le maximum de chance que nous avions. Mais elle m’avoua qu’elle n’en pouvait plus. Que tout a changé pour elle et plus rien ne pourrait redevenir comme avant. « Je suis prise désormais » m’asséna-t-elle au visage. J’avais gâché notre amitié. Quand l’amour tue l’amitié ! Néanmoins, je voulus forcer les choses.…

Read more

Emma revint en classe toute trempée de honte. Je lui portai mon assistance et ma compassion dans ce complot ourdi contre elle. Elle ne faisait que pleurer. Le mercredi comme convenu, je me rendis à l’école pour les travaux manuels mérités à cause des exercices non faits. Emma fut contrainte à y venir également à cause de son cas de tricherie sur lequel le personnel administratif statuera samedi en conseil. Ce laps de temps nous permit de discuter un temps soit peu : – Tu sais, Emma, je crois en ton innocence. Je sais que tu n’aurais jamais pu faire une chose pareille. – Merci de croire en moi. Si tout le monde était comme toi, on trouverait les vrais coupables. – Oui, c’est mon souhait. Je ferais tout mon possible. D’ailleurs je souffre autant que toi car mon cœur aboie face à tout ça. Tu es mon alter ego.…

Read more

C’était un vendredi soir après le cours d’Education Physique et Sportive aux environs de 19h. Une de ces inspirations téméraires s’empara de moi. Je m’empressai d’accoster Emma avant que ma timidité me fasse changer d’avis. -Emma ! Bonsoir, je veux te parler. -Ah bon ! Si tu veux parler de notre groupe d’étude avec les autres, je tiens à te dire que j’accepte participer. -Anh ! Ce n’est point de cela qu’il s’agit. – Alors, dis-moi. -Je ne sais par où commencer. – Commence alors par la fin ou milieu, si le début te pèse. A toi de voir. Je restai figé un moment. Je m’enhardis ensuite: – Depuis ton arrivée dans notre classe, tout a changé. J’ai trouvé une concurrente. Tu es intelligente, belle et splendide. Tu fais la joie des filles. Tout le monde t’admire dans la classe. D’elles toutes, tu es la plus magnifique et la seule…

Read more

Après le devoir de violence, votre blog vous revient cette fois-ci avec un nouvel éditorial qui s’intéresse à l’attitude du semeur. Un jour on demanda au Dalaï Lama : «Qu’est-ce qui vous surprend le plus dans l’humanité?» Le Sage fit cette réponse : « Les hommes… Parce qu’ils perdent la santé pour accumuler de l’argent, ensuite ils perdent de l’argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le Présent, de telle sorte qu’ils finissent par ne vivre ni le présent, ni le futur. Ils vivent comme s’ils n’allaient jamais mourir… et meurent comme s’ils n’avaient jamais vécu.» Cette réponse pleine d’humour est pourtant révélatrice du grand imbroglio qui caractérise la vie humaine. En effet à y voir de près, ce qui surprend le Dalaï Lama, c’est que nous manquons parfois de fixer notre regard sur l’essentiel : la vie au sens plein du terme,…

Read more

« Cette année académique est une des spéciales pour vous. Tous ici présents, vous êtes jugés capables d’affronter le brevet d’étude du premier cycle. Je me fais le grand bonheur de vous rassurer que votre assiduité et votre attention vous conduiront à une réussite assurée » disait le proviseur de mon école CSP (définir) les Prévoyants se tournant vers nous, élèves en troisième. Nous étions était toute ouïe. Personne n’osait gesticuler lors de ses discours d’encouragement. Le silence était plein. Seul le drapeau dressé flottait au rythme du vent et prônait la force des couleurs de la nation. Nous étions au cérémonial. De mon propre gré, je faisais vagabonder mes yeux qui se délectaient face aux nouveaux venus dans l’établissement. – A bon entendeur ? Conclut-il – Salut, répondit la foule en chœur. 7h50mn. Le cérémonial fini, il fallait rejoindre les salles de classe. La nôtre était au deuxième étage, au fond,…

Read more

Chers amis, Biscottes littéraires vous propose pour cette semaine, une étude plus ou moins détaillée du roman Une si longue lettre. Allons ensemble à la découverte de ce chef d’œuvre de Mariam BA. Bref aperçu de l’auteur Mariama BA est née en 1929 à Dakar au Sénégal. Après la mort de sa mère, ce sont ses grands-parents maternels qui la prirent en charge. Envoyée à l’école, elle fut une excellente élève et devint en 1947 institutrice. Elle se maria et eut neuf enfants. Divorcée, elle éleva seule ses enfants. Elle mourut après une longue maladie du cancer en 1981, six mois après la sortie de son roman. Son livre reçut le prix Noma de littérature. Fut publié à titre posthume en 1981, Un chant écarlate. Bref résumé du roman Ramatoulaye s’est mariée à Modou Fall avec qui elle eut douze enfants. Mais ce dernier, avide de sang frais et de la…

Read more

Il était 19heures. Monsieur Lans venait de mettre fin à son cours de philosophie, un cours qui fit envoler nos esprits pendant deux heures de temps. Nous avions plané dans l’espace, tels des astronautes. De Platon et de toute la complexité du mythe de la caverne avions-nous parlé. Pour des élèves de seconde, c’était encore trop tôt pour appréhender tous les contours et pourtours de la philosophie. Nous étions la plupart du temps bleus dans les explications du professeur que nous traitons bien de « foulosophe » -ami de la folie ; tellement il était abstrait ! La sortie de la classe était bourrée. Tout le monde désirait vite sortir pour se rendre à la chaumière paternelle. Il se faisait tard. À pas feutrés, éreinté, j’entrepris seul la marche, chantant la lassitude de ces allées et venues qui, à la longue ne promettent rien. Aller à l’école pendant des années et finir…

Read more

désolé madame j'épouse mon portable

Désolé madame, j’épouse mon portable ne se raconte pas. Elle se déguste. C’est un portefeuille d’histoires contemporaines que prétexte un ouvrage aux couleurs aussi rafraichissantes que la plume de son auteur Ezin Pierre Dognon, pour se mettre sous nos yeux. Paru en 2017 au Monde Global éditions Nouvelles, ce recueil de récits relate des faits de société poignants où se frotte le quotidien de tout lecteur. Chaque ligne dessine le regard que l’on porte sur nos semblables ou l’attitude que nous cultivons au fil des jours, oubliant leur impact. Dans la première nouvelle qui donne son titre au livre, deux genres se chevauchent aisément. La nouvelle devient le contenant, la forme que prend le drame conté sur scène où tout un monde vient suivre -que dis-je?- vient se mirer. Cette pièce contenue dans le récit retrace une dispute de couple amenée devant un parterre d’invités et de juges qui devra…

Read more

« Mon féminisme n’a pas de couleur particulière. Il s’accommode de toutes les luttes en faveur de la femme. » BL : Bonjour Madame Adélaïde FASSINOU (A. F). Merci pour cette interview que vous accordez à Biscottes Littéraires (BL). Pourriez-vous vous présenter à nos chers lecteurs? AF : Je me nomme Adélaïde FASSINOU ALLAGBADA. Je suis professeur certifié de Lettres – Ecrivain, actuellement Secrétaire Générale de la Commission béninoise pour l’UNESCO BL : Vous êtes éducatrice et mère de famille. Comment arrivez-vous à harmoniser les cliquetis de la vaisselle avec les gémissements et les appels de l’intérieur, quand vient l’heure des grandes inspirations? AF : Les femmes béninoises sont des mères courage, femmes aux mille bras. Même des journées de 48 heures ne peuvent leur suffire. A la maison, au bureau et en société, elles veulent être présentes et parfaites ; assumer leur part de job afin que tout aille bien. Moi, c’est…

Read more

1110/1129
×

Aimez notre page Facebook